"Tout ce qui nous irrite au sujet d'autres peut nous conduire à une meilleure compréhension de nous mêmes." Carl Gustav Jung
   

Acouphènes

Les bour-don-ne-ments sont re-liés au re-fus d'é-cou-ter ma voix in-té-ri-eu-re, les sig-nes in-té-ri-eurs qui gui-dent ma vie. J'en "fais à ma tê-te", je re-fu-se d'en-ten-dre cer-tai-nes pa-ro-les que je trou-ve dé-plai-san-tes. Je peux mê-me ê-tre en-tê-té(é). Je ré-sis-te car j'ai peur de sa-voir la vé-ri-té, d'ê-tre au cou-rant d'u-ne si-tu-a-tion ou mê-me de pren-dre é-ven-tu-el-le-ment u-ne dé-ci-sion. Ce-la peut mê-me me met-tre en dis-har-mo-nie et je dé-clen-che-rai un bour-don-ne-ment d'o-re-i-lles pour ne pas en-ten-dre... J'ai l'im-pres-sion qu'une per-son-ne pen-se à moi a-lors qu'en réa-li-té c'est sou-vent le con-trai-re. Je peux ê-tre ten-du à cau-se des i-dées qui me « trot-tent » dans la tê-te. Je me nour-ris de pen-sées né-ga-ti-ves. Mes an-gois-ses m'em-pê-chent d'é-cou-ter ma sa-ges-se in-té-ri-eu-re. Je me crée tout un mon-de dans ma tê-te, je vis dans l'il-lu-si-on. Je suis trop cen-tré sur moi-mê-me.

Intégration =acceptation
En ac-cep-tant↓♥ de res-ter ou-vert au ni-veau du cœur, je peux en-ten-dre les pa-ro-les a-vec plus de dé-ta-che-ment. Je lais-se al-ler les i-dées pré-con-çues, les pré-ju-gés, les faux di- eux sur qui je bâ-tis-sais ma vie au-pa-ra-vant. Je dé-cou-vre la ri-ches-se de mon cœur» et j'ap-prends à fai-re con-fi-an-ce à ma voix in-té-ri-eu-re. Je ne suis plus o-bli-gé de fai-re la sour-de o-re-ille. Les sa-ges dis-ent "E-cou-te ce que lu ne te dis pas...". Je re-con-nais la lu-mi-è-re qui m'ha-bi-te et je m'y a-breu-ve. Il est ain-si plus fa-ci-le de voir la beau-té chez les au-tres.

maladies, thérapies, décodage
   
Real time web analytics, Heat map tracking
© Rafael Valderrama - Thérapeute Maître enseignant Reiki - Paris 2016