"L'homme n'est pas seulement composé de matière, il y a en lui un principe pensant relié au corps physique qu'il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l'intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible" Allan Kardec (Le livre des Esprits)
   

Technique d'intégration par prononciation monosyllabique rythmique et séquentielle

Urticaire

L'ur-ti-cai-re se ca-rac-té-ri-se par l'ap-pa-ri-tion de pla-ques rou-ges sur dif-fé-ren-tes par-ties du corps. Cel-les-ci, lé-gè-re-ment bom-bé-es, pro-vo-quent de vi-ves dé-man-geai-sons. L'ur-ti-cai-re pro-vi-ent, se-lon le cas, d'u-ne in-to-xi-ca-tion a-li-men-taire, liée à la pri-se de cer-tains mé-di-ca-ments ou au-tres subs-tan-ces, mais cet é-tat peut s'ag-gra-ver a-vec le stress et les ten-sions.
Il se peut que je me sen-te dé-bor-dé, j'en fais beau-coup mais ce que je fais n'est pas re-con-nu. J'ai be-soin de l'at-ten-tion des au-tres mais je ne sup-porte pas leurs cri-ti-ques. Si je souffre d'ur-ti-cai-re, je suis très pro-ba-ble-ment u-ne per-son-ne hy-per-sen-si-ble vi-vant beau-coup de re-jet. Je n'aime pas l'ê-tre que je suis, et ma crain-te d'ê-tre bles-sé est si for-te que, pour ê-tre ai-mé, je fais les cho-ses en fonc-tion de ce que les gens at-ten-dent de moi. Ma peur d'être re-je-té se con-cré-tise  puis-que je me   re-jet-te moi-mê-me. J'ai sou-vent l'im-pres-sion qu'on veut se dé-bar-ras-ser de moi, me « jeter aux orties ». Ma peau a-bî-mée par ces pla-ques rou-ges me fait sen-tir laid et in-dé-sir-a-ble. Je suis com-me u-ne bê-te mar-quée au fer rou-ge ; je su-is dé-pen-dant de mon pro-prié-tai-re. Puis-que je vis en fonc-tion des autres, je m'em-pê-che de fai-re des cho-ses pour moi ; je n'o-se pas ac-com-plir de nou-veaux pro-jets, ce qui au-gmen-te mon sen-ti-ment d'im-puis-san-ce. J'en veux aux autres, je les rends res-pon-sables de mon mal-heur. Je me sens sé-pa-ré, mê-me ar-ra-ché de quel-qu'un et mon in-té-gri-té est at-tein-te. Ce-pen-dant, je dé-si-re cet-te sé-pa-ra-tion car j'é-vi-te ain-si des com-pli-ca-tions.

Intégration =acceptation
J'ac-cep-te ↓♥- d'ê-tre le maî-tre de rna vie, je de-viens la per-son-ne la plus im-por-tan-te pour moi. J'a-van-ce et je me fais con-fi-an-ce. J'accepte! ↓♥ d'ê-tre en a-vant, d'in-ter-a-gir a-vec les au-tres. J'ai tou-tes les qua-li-tés né-ces-sai-res pour ê-tre un bon « lea-der ».

maladies, thérapies, décodage
   
Real time web analytics, Heat map tracking
© Rafael Valderrama - Thérapeute Maître enseignant Reiki - Paris 2016